Tulou du Fujian : à la découverte des maisons Hakkas

tulou du fujian hakka
Le patrimoine Chinois regorge de merveilles dont la tulou du Fujian, cette résidence traditionnelle Hakka faite d'argile, classée par l'UNESCO.

La Chine et son immense territoire renferment bien des surprises pour les voyageurs qui aiment s’aventurer hors des sentiers battus. L’Unesco ne manque pas de nous le rappeler en 2008, quand elle fait entrer 46 tulou à sa célèbre liste du patrimoine mondial.

Les tulous du Fujian

La traduction littélrale de 土楼 tulou signifie « construction en terre ». C’est une forme d’habitat traditionnel de forme circulaire ou carrée. Certains impressionnent par leur taille. Le tulou de Tian Luo Keng par exemple, situé près de la ville de Zhangzhou et construit au XVIIème siècle, a abrité jusqu’à 600 personnes! Ces constructions sont orientées vers l’intérieur et avaient à l’origine un but défensif, servant d’habitation à tout un clan, les Hakkas.

Tourisme en Chine

Les Hakkas – Habitant de la tulou du Fujian

A ne pas confondre avec la danse rituelle des îles du Pacifique Sud popularisée par l’équipe de rugby de Nouvelle Zélande. Les Hakkas font partie de l’ethnie majoritaire à 92% en Chine, les Hans. Bien que leur style de vie ait toutes les caractéristiques de celui d’une minorité ethnique. Ce qui s’explique en grande partie par leur histoire particulière.

hakkas

Leur nom chinois 客家人 ke jia ren, signifie « famille invitée », illustre bien la manière dont ce clan a été traité à travers l’histoire. En effet, les Hakka sont originaires de Chine du Nord mais ont suivi le au mouvement d’expansion des Han vers le sud. En retard par rapport aux premiers colons Han, ils ont souvent dû lutter pour se faire leur place dans des régions où ceux-ci occupaient déjà les zones les plus propices aux cultures. De cette ségrégation découle les forts sentiments de communauté et d’identité des Hakkas.

A l’intérieur du village-forteresse

On comprend donc mieux pourquoi leurs traditions incluent la construction de villages -forteresses. En effet la fonction première d’un tulou était de permettre aux Hakkas lutter les envahisseurs. Le village ne disposait que d’une porte d’entrée, épaisse de plusieurs mètres, tout comme les murs.
Les Hakkas pouvaient tenir un véritable état de siège pendant des mois au sein de ces maisons-villages.

tourisme en Chine
tulou2

Les Tulous sont centrés sur une cour, la place de village et lieu de rencontre pour leurs habitants où se trouvaient aussi les animaux ainsi qu’un puits. Dans les logements sont organisés par une unité verticale, chaque famille en occupe une. La cuisine et salle de bains sont au rez-de-chaussée, l’entrepôt au premier étage pour les greniers et réserves d’armes, les chambres à coucher aux deuxième et troisième étages.

La plus ancienne maison Hakka de ce type d’architecture unique date de plus de 600 ans. Il existe encore près de 400 maisons forteresses aujourd’hui. Certains encore habitées.

La région chinoise de référence pour découvrir les villages-forteresses des Hakkas, est le Fujian. Une des provinces côtière les plus rurales de Chine, assez  montagneuse et parfois difficile d’accès une fois en dehors des villes côtières où l’activité économique est plus forte. Les villages traditionnels de Chuxi, Tianluokeng, Chengqilou ou encore Huanjilou sont les passages obligés pour découvrir la langue, la culture et l’architecture très spécifique des Hakkas. Ces habitats insolites de la tradition Hakka, sont encore peu connus à l’extérieur de la Chine mais attirent de plus en plus de touristes chinois.

Suivez nos articles pour découvrir toutes les merveilles de Chine !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.