Avoir des amis hommes chinois : est-ce difficile en Chine ?

ami chinois

Après bientôt 7 ans en Chine, j’ai un large groupe d’amis de nationalités différentes. Pourtant il y a une nationalité qui manque parmis mes amis masculins, c’est la nationalité chinoise. En observant également mes amis (français, américains, taiwanais pour la majorité d’entre eux), je me rends compte que pour 99% d’entre eux, aucun n’a d’ami masculin chinois alors que comme moi ils sont en Chine depuis longtemps (4 ans minimum).

N’ayant pas d’étude sociologique  sous la main, je me base principalement sur mes observations et vais essayer d’expliquer la raison de cette “absence”.

Tout d’abord, partons du principe que la plupart des étrangers travaillent dans des sociétés non-chinoises. Comme le lieu de travail est un des premiers lieux pour se faire des amis, on peut donc logiquement comprendre qu’un étranger vivant en Chine va être majoritairement en contact avec des étrangers. Très souvent, les seuls chinois que l’on rencontrera dans une société étrangère sont l’assistante/réceptionniste et le responsable IT. Je caricature légèrement et ce n’est bien sûr pas toujours le cas mais restons néanmoins sur cette idée.

Ensuite, quel va être le deuxième lieu de rencontres (amicales)? Là ou l’on se rend pour faire du sport et/ou sortir le soir. Comme nous sommes partis du fait que les premières personnes que l’on rencontre sont des collègues, la logique voudra que l’on fréquente donc les lieux où nos collègues ont leurs habitudes. J’ai bon jusque là?

Du coup, on (le “on” représente l’étranger lambda et je m’inclue également dans cette description) se mets à fréquenter des lieux qui sont probablement bien différents de ceux fréquentés par le chinois “lambda”. Pourquoi? Je pense naturellement à une question de goût (un chinois ne va pas forcément penser à aller boire une bière pour l’happy hour après le travail par exemple), d’habitudes culturelles mais aussi de moyen. Simpliste me direz-vous?

Toutes les études montrent qu’il y a de très fortes chances que votre futur(e) mari/femme soit de la même catégorie socio-professionnelle que vous et il en est de même pour votre cercle d’amis. Pour faire simple, si vous fréquentez régulièrement des lieux “huppés”, vous allez rencontrer des gens fréquentant également ces lieux.

En résumé, l’étranger lambda qui travaille dans une société étrangère et ne fréquente que des lieux populaires parmis la population étrangère, il n’y a donc quasiment aucune opportunité de rencontrer un chinois.

Un autre élément à prendre en considération est bien sûr la communication. On est tous d’accord pour qu’une bonne intégration passe par une bonne aptitude à manier la langue. Pourtant, même parmis les gens que je connaisse et qui parle le mandarin couramment, la situation est la même.

Je pense que tous ces factures mise ensemble font que l’écart culturel existant et déjà fort entre un étranger et un homme chinois (bizarrement les étrangers ont beaucoup d’amiEs chinoises…) ne cesse de s’accentuer tout au long du séjour en Chine et qu’à moins de faire un effort important, les choses ne vont pas évoluer dans l’autre sens. Il serait intéressant d’avoir des avis sur cette situation et je pourrais publier à la suite de cet article les commentaires/avis pour que tout le monde puisse en profiter.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.