Cadeau Chinois : quel cadeau offrir en Chine ?

cadeau chinois

Vous êtes conviés chez un ami Chinois pour fêter les « 100 jours » de son fils ou une collègue de boulot vous invite au restaurant pour vous faire goûter les spécialités de sa région natale. A moins que ce ne soit carrément LE dîner de présentation à votre belle-famille ? En dehors de votre chemise fétiche que vous aviez décidé de porter, il vous reste un souci à régler : qu’est ce que vous allez bien pouvoir offrir ? Voici des idées pour vous aider à faire le bon choix ainsi que quelques conseils concernant le bon cadeau pour un Chinois.

Cadeau Chinois : mieux vaut du “made in France”

Avez-vous déjà vu un chinois faire du shopping ? Outre la marque de la marchandise qui doit évidemment être « connue », la deuxième condition importante lors de l’acte d’achat est le pays de fabrication de l’article. Les produits français étant très appréciés, il serait pertinent d’offrir quelque chose qui soit bien de chez nous. Du foie gras, une bouteille de vin, un saucisson ou un flacon de parfum comblera certainement votre hôte.

Pensez à commenter votre présent et laisser l’étiquette.

Vous l’aurez sûrement remarquer, les chinois sont très curieux. N’hésitez donc pas à exposer votre culture et présenter votre offrande. Signalez les bienfaits pour la santé, les siècles d’ancienneté de la société ou le numéro de l’édition limitée de l’objet. Tous ces détails en plus d’attirer l’intérêt de votre bénéficiaire le satisferont pleinement.

En France, il est de rigueur de ne jamais dévoiler le prix de la surprise. En Chine, au contraire, il est coutume de laisser le ticket de caisse dans la boîte. La valeur du présent démontre en effet l’importance que vous accordez à cette personne. Mais attention, offrir un cadeau trop coûteux peu, au contraire, être délicat. Car dans l’empire du milieu de nombreux « services » s’achètent avec des cadeaux. Donc si vous tendez un présent de grande valeur à un local, celui-ci se demandera quels sont vos intentions derrière ce geste. Il sera également d’autant plus gêner qu’il devra en plus vous rendre la pareille.

Ne soyez pas non plus étonné si la personne n’ouvre pas le paquet devant vous, la tradition veut que l’on ouvre le cadeau seulement quand le donneur a pris congé. Cette habitude permet probablement d’éviter des situations embarrassantes.

Petites particularités pour les mariages et les étrennes

Dans ces cas précis, vous n’aurez pas besoin de réfléchir trop longtemps. Après vous êtes soumis au rituel de la photo auprès des jeunes mariés ou du décompte des dix coups qui annonce la nouvelle année, glissez un « hong bao » (红包) dans la poche du marié ou de la petite dernière de la cousine. Vous aurez alors rempli vos devoirs de courtoisies.

Cadeau Chinois : petite anecdote

Une connaissance chinoise m’a raconté un jour son étonnement quand il s’était fait offrir le présent qu’il avait lui même fait quelques mois auparavant à un de ses copains. Son cadeau était effectivement passé de main en main telle une patate chaude pour finalement lui revenir quelques mois plus tard. Comme les offrandes sont nombreuses en Chine, certaines personnes n’hésitent pas à les ré-offrir par la suite.

Les cadeaux à éviter

En plus d’être présent dans l’humour, les « xie ying » (谐音) ou homonymies
sont très présentes dans la tradition chinoise. Afin de se préserver d’une situation embarrassante, il est donc primordial d’avoir quelques connaissances sur le sujet.

Offrir une horloge ou “song zhong” (送钟)

Le présent qu’il ne faut jamais acheter à un chinois et particulièrement à une personne âgée, est une horloge. Car « offrir une horloge » qui se dit en mandarin « song zhong ». revient à dire « assistez à l’obsèque » (送终).

Le livre : symbole de la défaite

En période d’examen ou si vous ou votre bénéficiaire comptait s’envoler pour Las Vegas, abstenez vous de lui acheter un bouquin. Le livre qui se dit « shu »(书) en chinois a aussi le même son que le shu (输) qui signifie perdre. Vous l’aurez compris, on ne peut pas souhaiter « la défaite » à quelqu’un.

Le parapluie ferait allusion à la separation

Toujours avec la singularité des sons, le mot « san » (伞) qui en chinois signifie parapluie peut se confondre avec l’autre « san » (散) qui veut dire « séparer ». En Chine, on aime être ensemble que ce soit entre proches ou amis. La séparation n’est donc pas quelque chose qu’on souhaite mais plutôt qu’on évite.

Les fruits défendus

Abstenez vous aussi lorsque vous mangez une poire d’en offrir un morceau. Parce que la poire qui se dit « li » (梨) à la même prononciation que « li » (离) qui signifie « séparer ». Lorsque vous mangez une poire, vous n’avez d’autres choix que de la manger entièrement. Outre la poire, il y a un autre fruit qui pose problème mais ce dernier uniquement à Shanghai. En effet, la pomme qui en shanghaïen se dit « bing gu »(病故) peut aussi se confondre avec « mourir d’une maladie». Donc si à l’instar des britanniques vous pensiez que « one apple a day keep the doctor away » et pensiez en apporter à un camarade malade, bannissez la pomme de vos idées cadeaux.

Après avoir pris connaissance de ces particularités pour choisir un cadeau Chinois, vous êtes prêts à faire le bon choix pour combler les désirs de vos hôtes. En attendant, apprenez-en davantage sur la Chine !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.