Du Papier Réutilisable sans Encre en Chine

Avec l’augmentation de la pollution qui fait des ravages dans le monde en général et en Chine en particulier, de nombreux chercheurs, ont réalisé de grands projets pour la préservation de notre environnement.

Nouvelle innovation écologique : les entreprises et les consommateurs ont maintenant plus d’alternatives durables.

De nombreuses recherches ont pour but de réduire et d’éliminer les déchets très nocifs et le papier en fait partie. Des chercheurs ont mis sur pied un papier imprimable à la lumière ultraviolette.

Il s’agit du fruit des recherches menées par Wenzhou Wang et ses collègues de Shandong University en Chine, l’Université de Californie de Riverside, et du Laboratoire national Lawrence-Berkeley, qui ont conçu un papier capable de s’effacer sous l’effet d’une chaleur à 120 degrés Celsius, et sur lequel il serait possible d’y écrire plus de 80 fois.

Ce papier est composé de nanoparticules lui permettant d’être imprimé et réimprimé avec de la lumière ultraviolette. Apres cinq jours, le texte imprimé se décompose lentement et le papier reprend sa couleur bleu d’origine.

Un impact économique et environnemental important

Selon les chercheurs, cette innovation pourrait « avoir un impact économique et environnemental important pour nos sociétés modernes ».

Le papier représente 30 % des déchets jetés dans la plupart des décharges. Même le recyclage du papier contribue à la pollution en raison du processus d’élimination de l’encre, sans oublier les conséquences de la déforestation.

Avec ce nouveau procède, il serait possible d’imaginer l’utilisation de cette encre magique sur des feuilles spéciales pour imprimer des informations temporaires (publicités, journaux, magazines, notes de service, emplois du temps, etc.).

Coût de ce nouveau « bijou » écologique

D’après leurs chercheurs, ce type de papier ne serait pas trop cher à produire et pourrait même concurrencer le prix actuel du papier.

Pour l’instant, les trois organismes de recherche s’attellent à trouver la technologie qui permettra de démocratiser l’usage de leur découverte.

« Notre prochaine étape est de construire une imprimante laser qui utilise ce papier réinscriptible, afin de permettre une impression plus rapide. Nous allons aussi chercher des méthodes efficaces pour pouvoir imprimer dans toutes les couleurs », annonce Yadong Yin.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.