7 traits des nouveaux consommateurs de luxe chinois

luxe chinois

La Chine peut bien être le rêve des marques de luxe, mais ce n’est pas pour autant qu’elle est plus facile à atteindre, bien au contraire. Avec le ralentissement de sa croissance, la politique d’anti-corruption du gouvernement, un marché toujours plus compétitif, une avancée technologique toujours plus rapide et le changement des goûts des consommateurs, le marché du luxe en a pris un coup cette année !

Dans le rapport annuel de Bain&Company, le marché du luxe chinois devrait voir sa croissance réduite d’1% cette année à taux de change constant (2% au taux de change actuel) suite à un plus grand contrôle des dépenses de luxe et aux changements des habitudes de consommation.

   Le luxe en Chine est en pleine transformation

Ce fait d’ailleurs suite aux résultats financier assez décevants, annoncés par des groupes de luxe comme LVMH, Prada ou encore Kering qui ont tous été attribués à ce ralentissement de croissance. Pourtant il est fort probable que ce soit simplement parce que les marques étrangères ne comprennent toujours pas les nouveaux amateurs de luxe chinois. Qui sont-ils ?

 1 Beaucoup plus jeunes

Italian-China-fashion

45% des acheteurs de produits de luxe ont maintenant entre 18 et 34 ans. Dans moins de 10 ans, ces consommateurs seront en moyenne 10 ans plus jeunes que leurs équivalents européens et plus de 15 ans plus jeunes que les consommateurs de luxe américain. Il est estimé que d’ici à 2025 plus de la moitié des ventes de produits de luxe seront faites à des clients chinois.

2 Ils sont plus sophistiqués

luxury market online

Les consommateurs chinois qui étaient connus pour acheter à cause de l’étiquette, ont rapidement changé et prennent maintenant le luxe pour un mode de vie.  Les marques offrent maintenant de plus en plus d’éditions spéciales, de services VIP à leurs clients chinois à la recherche de toujours plus d’exclusivité et d’authenticité

3 Ils ont voyagé

DSC00649

Les chinois sont ceux qui dépensent le plus lorsque ils sont en voyage à l’étranger. Alors que les touristes chinois voyagent de plus en plus en solo, ils dépensent moins ou choisissent différentes destinations. Les demandes de remboursement de taxes par des touristes chinois en Europe ont augmenté de 18% l’an dernier, par rapport à 57% en 2012. Il est donc tout aussi important d’attirer ces nouveaux type de clients individualistes en magasin à l’étranger que de le faire en Chine.

4 C’est sur internet que vous les trouverez

Louis vuitton

Plus de 90% des utilisateurs d’internet sont inscrits sur les réseaux sociaux, alors qu’ils ne sont que 67% aux USA à avoir fait de même. Si les réseaux sociaux étaient un pays, le groupe Tencent, serait le 4ème au monde derrière la Chine, l’Inde et Facebook. Le digital, avec les blogs et les plateformes de média sociaux va continuer à transformer les goûts des consommateurs

5 De plus en plus de consommateurs viennent des villes de second et troisième tiers.

Grâce  l’aide des réseaux sociaux et de l’e-commerce, les chinois des campagnes ont aussi accès au marché local et international des marques de luxe. Les provinces rurales comme le Tibet et la Mongolie intérieure comptent des villes étant dans le top 10 des villes effectuant le plus de transaction via Alipay, l’équivalent chinois de Paypal. Dans les six prochaines années, trois sur quatre nouveaux consommateurs de luxe en Chine viendront des villes de second tiers et en dessous.

6 Ils connaissent mieux le monde du luxe.

Shanghai Tang2

Avec la montée des salaires en Chine, de plus en plus de chinois sont capables de s’offrir des objets de luxe, que ce soit des sacs, des vêtements ou encore des voyages. Ce sont donc des gens qui sont capables de faire la différence entre une vraie marque de luxe et une marque qui n’a de luxe que le nom avec des produits de mauvaise qualité. Ce sont des acheteurs plus sélectifs.

7 les nouveaux consommateurs chinois du luxe sont plus ouvert

Shanghai Tang

Alors qu’avant seul les marques étrangères avaient le droit de citer dans le petit cercle qu’est celui du luxe, maintenant les marques chinoises sont acceptées et en surprennent beaucoup, parfois dans le monde entier. On constate ainsi un abandon des anciens clichés du luxe venant seulement des pays dit « du luxe » et du bon marché venant de la Chine. La frontière devient floue, car la Chine aussi a désormais son mot à dire en ce qui concerne les produits haut-de-gamme.

Pour conclure, si les marques de luxe se contentent d’appliquer la même stratégie que celle mise en place pour la génération précédente de consommateurs, il va être très difficile de séduire cette nouvelle génération d’amateurs de luxe.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.