Les secrets de la photographie des dirigeants chinois

dirigeants chinois

Dans un pays où tous les sujets qui ont un rapport avec le gouvernement et les politiciens sont lourdement censurés et jugés avec beaucoup de prudence, même la célèbre image de fondation de la République Populaire de Chine a été refaite plusieurs fois.

Ce genre de chose pousse à se demander comment se passe la prise de photo des personnages politiques chinois. Figurez-vous que c’est presque un art qui comprend bien des difficultés. Des anciens photographes de personnages politiques chinois ont ainsi récemment expliqué qu’être un photographe attitré à un dirigeant chinois est plus une affaire de politique que de compétence en photographie.

Ainsi, un photographe dans un journal du parti dirigeant dans le Jiangxi assure :

« Un journaliste photographe désigné pour photographier un homme politique particulier se souviens toujours parfaitement de quelles angles il apparaît sous son meilleur jour.

Qu’aiment voir donc les membres du gouvernement ?

Wen Jiaobao

Jiang Zemin

Voici quelques règles

  • Chaque fois qu’une nouvelle équipe dirigeante se met en place, les journaux officiels donnent aux photographes un classement. Les photographes doivent se souvenir des noms et visages de tout le monde ainsi que de leur classement
  • Le membre du gouvernement présent de plus haut rang doit toujours être au centre de la photo. Ainsi, lorsqu’un membre du gouvernement change de fonction, le nouveau photographe officiel doit demander à l’ancien quels sont les bons angles pour le prendre en photo.
  • Les photographes sont fortement encouragés à prendre les hommes politiques chinois dans des situations où ils ont l’air travailleur et responsable tout particulièrement lorsqu’ils examinent des plans ou des produits.
  • Ils ont pour mission de prendre les dirigeants en train de parler, échanger, donner des ordres aux représentant locaux du gouvernement ainsi qu’aux gens.
  • Les images où d’autres gens tiennent un parapluie pour les dirigeants chinois ne sont pas publiées mais celles où ils le font eux-mêmes peuvent l’être.
  • Les taboos à ne pas prendre en photo sont : le tabac, manger, boire, tout ce qui a trait aux « superstitions » (visiter un temple, brûler de l’encens…)
  • Ensuite, il faut à tout prix éviter de prendre un homme politique chinois en train de bailler, se frotter les yeux, regarder dans le vide, boire de l’eau ou jouer avec son téléphone
  • Il faut éviter de prendre une photo d’une position plus élevé ou derrière le personnage politique à photographier. La prendre en photo d’une position plus basse la fait apparaître plus grande

 De temps en temps, des photographes commettent des « erreurs politiques » ce qui se solde tout simplement par leur renvoi et des photos comme celle-ci :

 Comme vous pouvez le voir, en Chine, l’image c’est sacré. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il s’agit ici d’un élément de la face, du prestige social. Plus une personne a un statut plus elle se doit en Chine de paraître dotée de qualités surhumaines. Voir des attitudes tout à fait humaines ne rassurent pas, ce qui explique les photos.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.