Des escrocs en Chine aux méthodes très particulières !

escroc chinois

Souvenez-vous, la semaine dernière je vous donnais quelques conseils pour conduire en Chine et vous avertissais sur la présence éventuelle de certains escrocs. Car dans l’empire du milieu, il existe des malfaiteurs aux procédés sournois qu’il est important de connaître quand on prend le volant afin d’éviter les mauvaises surprises.

Des voleurs aux pratiques séculaires

Ces bandits appelés les « peng ci » par les chinois sont nommés ainsi en référence aux brigands pékinois de la dynastie Qing. En effet, il y a plus d’un siècle sévissaient dans la capitale chinoise, des malfaiteurs qui avaient mis au point une technique plutôt singulière. La tactique consistait à se balader dans les rues de Pékin avec des imitations de pièces en céramique (très prisées à l’époque) et d’attendre le passage d’une charrette pour provoquer un accident. Après le choc, les bandits accusaient avec véhémence le charretier, le jugeant responsable de la collision et exigeaient réparation immédiate pour leurs faïences endommagées.

D’où l’appellation de ‘peng’ (碰, rencontrer) et ‘ci’(瓷, porcelaine) pour définir ces individus.

Aujourd’hui les carrioles sont devenues des voitures

De nos jours, les voitures à cheval n’ont plus de monture et ce ne sont plus les charroyeurs mais les chauffeurs des Buick, Peugeot ou autres BMW qui sont devenus les nouvelles cibles des voyous du 21ème siècle. Cependant, les “peng ci” actuels utilisent toujours les bonnes vieilles méthodes de leurs ancêtres, à savoir créer volontairement un accident puis crier au scandale pour escroquer un maximum d’argent.

Ces dernières années, avec l’augmentation des ventes de véhicule à 4 roues et l’accroissement de la fracture sociale, les cas d’escroquerie ne cessent de grimper. On ne compte plus les affaires de vol et les vidéos mettant en scène des « peng ci ». Il suffit de taper le mot sur baidu (google chinois) pour voir apparaître de nombreuses photos et vidéos sur le sujet.

En voici une relatant ces évènements.

Comment parer face à ces multiples techniques ?

1-Jamais d’accord à l’amiable

La première chose à savoir est qu’il faut systématiquement refuser l’accord privé entre les deux parties. Nombreux sont les conducteurs qui se font avoir car ils ne veulent pas perdre leur journée à régler un banal accrochage. C’est justement ce qu’on comprit les peng ci qui disuadent les chauffeurs pour conclure à une entente rapide.

2-Composez le 110.

Même si vous avez à patienter quelques minutes de plus, n’hésitez pas à prévenir la police. En plus d’être une sécurité supplémentaire cela fait également fuir les malfaiteurs qui sont généralement connus des services de police.

Exemple avec ce pékinois de 66 ans, Mr Sun qui au cours de sa « carrière » de malfrat a réussi à arnaquer 156 personnes et escroquer près de 130 000 yuan avant de se faire arrêter en décembre 2010 grâce au flaire d’un automobiliste qui avait su agir intelligemment en le retenant et en appelant les forçes de l’ordre.

3-Respectez le code la route

Une autre technique fréquemment utilisée, consiste à profiter d’une faute de conduite pour provoquer l’accident. On a déjà vu des malfrats se faire « renverser » dans les couloirs à vélo ou dans les voies réserver aux bus. Donc si vous respectez le règlement, vous n’aurez rien à vous reprocher.

4-Pensez qu’il s’agit parfois de plusieurs individus

Ne vous laissez pas influencer par d’éventuels témoins de la scène. Car les escrocs ne sont pas toujours seuls et agissent parfois en équipe. Un des complices pourrait se cacher parmi les témoins et profiter du subterfuge pour vous accuser et vous pousser à payer. Alors, ne vous laissez jamais influencer par quiconque et n’écoutez que votre conscience.

J’espère vous avoir éclairé sur ces agissements. Désormais en cas d’accident suspect, ne tergiversez pas, appelez le 110.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.